Les enseignements de l'ESTIME sur la gestion de la motivation

Lors de lEtude internationale sur le Stress au Travail - IME (ESTIME : estime-stress.com) publiée en février 2012, il apparaissait que lorsque les personnes peuvent exprimer leurs motivations profondes au sein de leur travail, ils sont corrélativement moins sujets au stress. 

 

Porter une attention supplémentaire aux motivations d’un manager et de ses collaborateurs permettrait donc de trouver des moyens de réduire durablement le stress au travail.

 

Dans son approche, IME Conseil distingue les motivations primaires (durables), les motivations secondaires (conditionnées au résultat) et l’hyperinvestissement émotionnel au travail (surmotivation apparente avec une forte anxiété d’anticipation de l’échec potentiel).

 

Cette dernière est importante à surveiller car elle peut mener vers un comportement de « work addict » (pouvant aboutir au « burnout », syndrome d’épuisement professionnel) ou vers des conséquences traumatiques et une démotivation extrêmement amères.

IME Conseil utilise des grilles de lecture des motivations et des outils (notamment l'Inventaire de Personnalité, d'Assertivité et d'Adaptabilité VIP2A : pour en savoir +, cliquez ici) permettant aux managers et aux collaborateurs de mieux se connaître, mieux comprendre leurs interlocuteurs et apprendre à communiquer avec eux en fonction de leurs personnalités, créant ainsi une réelle empathie motivationnelle.  

 

Ils sont ainsi en mesure de :

  • S’épanouir davantage dans leur fonction en mobilisant leurs motivations durables
  • Mettre en place un management personnalisé, adapté aux motivations (manager/les membres de l’équipe)
  • Développer des stratégies de gestion des comportements d’hyperinvestissement émotionnel au travail  
  • Prévenir durablement les facteurs de démotivation et de risques psychosociaux.